L’équithérapie

En quoi cela consiste ?

C’est est un soin apporté à une personne grâce à la présence du cheval. Les séances s’adressent à toute personne traversant une difficulté psychologique, physique ou émotionnelle qu’elle soit passagère ou durable.

Aucune connaissance spécifique sur les chevaux n’est requise pour bénéficier de cet accompagnement.

Il y a 3 acteurs principaux dans les séances:

Le cheval est un médiateur rassurant: il est non-jugeant et bienveillant. En sa présence le patient peut révéler ses peurs, ses faiblesses, parler à un interlocuteur neutre et apprendre à prendre soin de quelqu’un d’autre. Le cheval est capable de restituer les émotions d’une personne à travers son propre comportement: c’est un miroir.

L’équithérapeute est un professionnel de la relation d’aide, formé et diplômé.

Il veille à la sécurité physique et psychologique du patient et du cheval mais il est aussi là pour proposer des activités et exercices en fonction des besoins stipulés par le patient ou constatés lors des séances. Il est également là pour observer les interactions entre le cheval et le patient ce qui lui permet de poser des mots sur des maux et sur les émotions.

Le patient quant à lui, vient en séance d’équithérapie soit à sa demande soit à la demande d’un tiers (famille ou professionnel médical/para-médical). Il peut venir pour travailler sur une problématique déjà définie ou à définir.

 

Sur quel plan est-ce bénéfique ?

L’équithérapie agit sur plusieurs plans:

  • plan physique :

le langage en verbalisant ce qu’on fait, en répétant le nom du cheval, en communiquant avec le cheval etc.

la motricité à travers:

  • le pansage
  • des parcours à pied qui nécessitent d’enjamber des barres, de passer sous un rideau, de changer de direction tout en étant avec le cheval
  • du portage: être sur le cheval mobilise les muscles, favorise la tonicité, travaille la posture

développement des perceptions sensorielles: le toucher, l’odorat, la vue et l’ouie en priorité. Le goût éventuellement.

  • plan émotionnel:

gestion des émotions: apprendre à les reconnaître, les accueillir, les ressentir, les verbaliser et les gérer

  • plan mental:

se libérer des croyances limitantes: prendre conscience de ses forces, de son potentiel, de ses compétences pour les utiliser de façons optimales au moment voulu

sociabilisation : apprendre à être en contact avec « l’autre ». Prise de conscience et acception des différences de langages (non verbal avec le cheval), de temps (le cheval apprend la patience), d’espace etc.

construction identitaire : cadre de travail poser et sécure; développement des capacités; maintien et/ou renforcement des acquis

  • plan spirituel:

détente: relaxation sur ou à côté du cheval, lâcher-prise

développer son intuition: apprendre à l’écouter, à la ressentir

pratiquer la pleine conscience : être dans l’ici et maintenant.